Home

Pierre Joyaux




conseils de culture

Comment bien planter



Des soins apportés a la plantation dépendra la reprise, mais surtout la bonne végétation future de vos buis et ce pour des décennies. Nous nous efforçons de bien conseiller nos clients, nos plantes sont notre passion, nous essayons de la transmettre.

Qu’est- ce qu’il faut faire à la réception des plantes ?

Les déballer et les maintenir légèrement humides dans un local frais et aéré, hors gel en attendant leur plantation. Veiller à laisser un espace entre chaque plante.

Y a-t-il des astuces à connaître pour implanter le tracé de vos plantations ?

Oui ! S’il s’agit d’une courbe, le tuyau d’arrosage servira de cordeau.

S’il s’agit d’une ligne droite, le cordeau sera préférable, étendez-le sur une longueur supérieure à ce que vous voulez planter (soit quelques mètres avant et quelques mètres après), ainsi il y aura moins d’erreurs d’alignement. Pour marquer au sol le tracé des parterres, on met du plâtre dans une bouteille plastique sans fonds, puis il suffit de verser par le goulot. La bombe de peinture effaçable est plus moderne !

Pour économiser sa peine en plantant une haie ; faire un trou pour la première plante, puis avec la terre du second trou reboucher autour de la plante du premier et ainsi de suite, au lieu d’ouvrir tous les trous puis les reboucher, c’est moitie travail …et c’est si simple !

Savez-vous comment on implante un angle droit de 90° sur le sol ?
C’est facile, il suffit de dessiner un triangle droit ayant des cotés multiples de 3,4,5, pour cela plantez un piquet sur la pointe de l’angle voulu, à partir de lui mesurer 3 mètres, sur l’autre coté du triangle mesurer 4 mètres , enfin mesurez le troisième coté de ce triangle ,il doit faire 5 mètres ,si c’est pas le cas, déplacez le piquet jusqu’à ce que vous ayez bien des cotés de respectivement 3,4,et 5 mètres (ou le multiple, 6,8,10, c’est plus précis ).

Comment prendre un niveau sur une grande distance ?

Prenez un morceau de tuyau d’arrosage (2 à 3 ml), maintenez-le contre la paroi d’une longue planche, sections de tuyaux arasant l’une des tranches, remplissez d’eau, quand elle affleure aux deux bouts, penchez vous, et à l’œil vous pourrez reporter le niveau très loin.

Je vous indique quelques largeurs d’allées couramment utilisées :
Pour une personne seule, dans un jardin secret, une petite roseraie, un jardin de simples, compter 90 cm.
Pour un couple marchant côte à côte, jamais moins de 1m50, sinon ils se gêneraient, au-delà ils ne pourraient profiter de la proximité des plantes et des parfums…

Deux couples qui se croisent, compter 3 mètres.

Comment doit-on préparer le terrain ?

Quel que soit le type de plante, le terrain devra être travaillé avant de planter d’un volume double de la motte de la plante. Pour cela, vous pouvez utiliser une pelle bêche en terre sableuse ou franche et une fourche à bêcher dans une terre forte ou argileuse.

La terre qui se trouve sur le dessus sera mise d’un coté et celle du fonds d’un autre coté. Au fonds de la tranchée on disposera un peu d’engrais organique ou de la corne broyée.

Dans les terres acides ou trop argileuses, on ajoutera du calcaire broyé.
Un mélange terreau, tourbe, fumier reste le meilleur amendement.
Attention à ne pas planter en période de gel ou de fortes pluies, il vaut mieux attendre.

Que faut-il faire pour bien planter ?

En pot: mettre billes d’argile ou gravillons sur 10 cm, dans le fonds, recouvrir d’un feutre ou linge. Mélanger 1 kilo de corne broyée avec 1/3 tourbe blonde, 1/3 terreau, 1/3 terre de jardin.

En terre: Planter la motte un peu plus profonde (3à5 cm) que le niveau du terrain. (Des racines nouvelles apparaitront sur la partie enfouie, c’est un marcottage, courant chez le buis).



Reboucher en premier avec la terre qui était au-dessus, tasser, puis finir avec la terre qui était au dessous, en ménageant une rigole, enfin noyer d’eau.

Une astuce, pour planter une petite bordure ou une broderie avec un dessin élaboré, ouvrir la tranchée sur le marquage au sol, l’une des parois sera tassée puis tranchée avec soin, à la pelle bèche, verticalement. Puis, les plantes seront accolées à cette paroi et donc parfaitement disposées sur la ligne ou la courbe désirée, soigneusement préparée. Ceci est très important pour l’avenir de la bordure, sa végétation sera alors régulière, les plantes ayant toutes le même ensoleillement.

A quel écartement faut-il planter ?

Plus vous voudrez obtenir une bordure ou haie basse, plus les plants seront rapprochés, si vous optez pour une haie haute c’est le contraire.

Exemple : une bordure de buis suffruticosa nana destinée à être de 15 cm de haut, les plants seront distants de 8 à 10cm. Pour une bordure de buis sempervirents de 40 cm de haut, les écarter de 25 à 30 cm. Pour une haie de1m 20, les écarter de 40à50 cm. Pour une haie de 2 ml de haut, les écarter de 70 à 80 CM.

Quel est le meilleur arrosage ?

En terre: Après la plantation, arroser tous les quinze jours de mars à septembre, ensuite une fois par mois, l’arrosage automatique ou pire le goutte à goutte n’est pas nécessaire, au contraire il favorise les maladies, le buis vit naturellement dans des sols arides, évitez les excès d’eau.

En pot : une fois par semaine de avril en octobre, tres peu l'hiver.

Quel engrais leur apporter ?

A la plantation, corne broyée et engrais organique lent.
En végétation, engrais retard arbres type « osmocote » une fois par an.
Peu gourmand en engrais ni en eau.

Si important, l’entretien, la taille

La taille n’est pas compliquée, quelques astuces sont bonnes à connaître.
Ne pas tailler trop près d’une période de gel car les jeunes pousses pourraient être brulées.

La taille se fera en avril et fin septembre, de préférence après une pluie ou un arrosage (on verra moins les cicatrices de la taille) avec une cisaille bien aiguisée pour une coupe franche.

Il est souvent plus aisé de tailler des bordures et topiaires en tenant la cisaille à l’envers (partie supérieure dirigée vers le sol). Pour les boules, les cônes, la silhouette des bordures, un gabarit de métal ou de bois est souvent utile.

Pour les haies, on prendra soin de tailler les cotés en premier avec une légère pente (10%), ainsi la bordure ou la haie sera plus étroite au sommet qu’à sa base. Ce qui permettra au soleil d’éclairer les cotés, donc une haie qui poussera régulièrement jusqu’au sol (et ne plus avoir de haies dont le pied est dégarni), et ce sera moins lourd qu’un « mur » vert. Une haie ou bordure maintenue fine et étroite est toujours plus élégante, d’ailleurs on dit un « filet de bordure », c’est comme en couture…

La manière de tailler le sommet d’une bordure ou d’une haie peut changer tout l’esthétique d’un jardin.

Le plus simple est de tailler à plat, cela convient avec une belle architecture classique de maison. On peut l’arrondir plus ou moins, c’est doux, naturel, reposant, on peut tailler en vagues comme les anglais en pleine campagne, on peut simplement faire un chanfrein sur les angles , c’est déjà plus raffiné ,on peut tailler le sommet a deux ou trois pans plus ou moins inclinés « en pointe de diamant », cette sophistication convient aux petits jardins.

On peut introduire des sujets ou animaux sur le faîte de la haie ; boule, obélisque, écureuil…on peut enfin ponctuer le sommet d’une forme topiaire pour donner du rythme à la scène.
Tailler et
                                                entretenir les buis
  Les conseis de Pierre Joyaux

Taillez bien après les gelées et longtemps avant soit Avril-Mai et Septembre.

De la qualité de la plantation dépendra la reprise et surtout la bonne végétation future de vos plantes.

Nous nous efforçons de bien conseiller nos clients.
 
 
  Si important, l’entretien, la taille

La taille n’est pas compliquée, quelques astuces sont bonnes à connaître.

Ne pas tailler trop près d’une période de gel car les jeunes pousses pourraient être brulées.
 
 




 



 

 


 

(c) 2009 - 2016 Buis de France par Pierre Joyaux

www.buisdefrance.com
buisdefrance@gmail.com